TransCanada conclut une entente avec des ELD de l'Est à propos d'Énergie Est et du projet du Réseau Principal de l'Est

View PDF

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 24 août 2015) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd'hui la conclusion d'une entente avec la Société en commandite Gaz Métro, Enbridge Gas Distribution Inc. et Union Gas Limited (des entreprises locales de distribution de gaz naturel, ou « ELD »). Cet accord apporte une solution aux enjeux soulevés par ces ELD quant aux projets Énergie Est et du Réseau Principal de l'Est.

En effet, cet accord garantira la capacité d'approvisionnement en gaz naturel dans l'Est du Canada ainsi que la réduction des coûts de transport.

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec ces ELD afin de répondre à leurs préoccupations et trouver des solutions qui permettront d'atteindre nos objectifs communs », explique Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Cette entente profitera aux consommateurs qui bénéficieront d'une méthode d'acheminement sécuritaire, efficace et économique de pétrole et de gaz naturel canadiens, essentiels à leur qualité de vie au quotidien ».

« Notre intention a toujours été de s'assurer que nos clients du Québec et de l'Ontario puissent recevoir le gaz dont ils ont besoin et c'est ce que nous faisons grâce à cette entente », ajoute Girling. « Nous avons également affirmé que la conversion d'une partie de la Canalisation Principale dans le cadre d'Énergie Est rendrait le réseau plus efficace et réduirait les coûts de transport pour nos clients. Nous sommes très satisfaits de respecter nos engagements. »

Les modalités de l'entente :

  • Les enjeux soulevés par les ELD à propos d'Énergie Est et du projet du Réseau Principal de l'Est ont été réglés
  • TransCanada fera en sorte que la taille du projet du Réseau Principal de l'Est corresponde aux exigences de distribution de gaz naturel des contrats 2016-2017, en respectant les capacités requises par les appels de soumission, majorées d'une capacité additionnelle de quelque 50 Mpi3/j
  • TransCanada garantira aussi des retombées économiques à long terme d'au moins 100 millions de dollars jusqu'en 2050 aux consommateurs de gaz dans l'Est de l'Ontario et au Québec (le Triangle de l'Est)

L'Oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4 600 kilomètres (2 900 milles) qui acheminera, de façon sécuritaire, environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et de la Saskatchewan vers les raffineries et terminaux maritimes de l'Est du Canada. Ce projet favorisera la création de milliers d'emplois spécialisés et générera des retombées économiques de millions de dollars en revenus fiscaux, ce qui permettra de financer les soins de santé et la construction de routes et d'écoles dans les collectivités situées le long du tracé de l'oléoduc.

Le Conference Board du Canada a conclu que le projet créera 14 000 emplois temps pleins directs et indirects, partout au Canada, durant la planification et la construction. Il générera également plus de 7 milliards de dollars en revenus fiscaux additionnels durant les 20 premières années d'exploitation pour les gouvernements locaux, provinciaux et fédéral, de même qu'une croissance de 36 milliards de dollars du PIB à travers le pays.

« À l'heure actuelle, des milliards de dollars sont dépensés pour du pétrole provenant de pays tels que le Nigéria, l'Arabie saoudite et l'Angola, qui fournissent la majeure partie des 600 000 barils que nous importons quotidiennement. Cet argent pourrait créer des emplois, générer de nouvelles opportunités et stimuler la croissance économique s'il était investi chez nous, au Canada », ajoute M. Girling.

Un rapport du Fraser Institute publié la semaine dernière soulignait, entre autres, que les oléoducs sont plus sécuritaires que les trains pour transporter le pétrole brut vers les marchés. Cette nouvelle étude conclut que malgré le fait que ces deux modes soient sécuritaires, le transport du pétrole par oléoduc est quatre fois et demie plus sécuritaire que le train. Les oléoducs constituent la façon la plus sécuritaire et efficace de transporter de grandes quantités de pétrole brut vers les marchés, tout en étant celle qui produit le moins de GES.

TransCanada propose de convertir 3 000 kilomètres (1 900 milles) d'oléoduc servant actuellement à acheminer du gaz naturel. La Canalisation Principale Canadienne ne fait présentement pas l'objet d'ententes fermes pour la totalité de sa capacité et pourrait être convertie en oléoduc pour acheminer du pétrole, dans le cadre du projet Énergie Est.

Cette conversion contribuerait à diminuer les coûts de transmission des entreprises locales de distribution de gaz naturel, les producteurs d'énergie et les clients du secteur industriel. Le mois dernier, TransCanada annonçait qu'elle avait transporté de façon sécuritaire le milliardième baril de pétrole brut sur le réseau d'oléoduc Keystone. Cette importante étape démontre qu'il est possible de convertir avec succès un gazoduc en oléoduc et ce, de façon sécuritaire. En effet, 854 kilomètres ou 537 milles de conduites ont été converties pour Keystone dans les Prairies canadiennes.

Le projet du Réseau Principal de l'Est prévoit l'ajout de 250 à 300 kilomètres (155 à 185 milles) de gazoduc aux endroits où la demande est la plus élevée, c'est-à-dire dans le corridor Toronto-Montréal. Ce projet garantira aussi un accès plus direct à un gaz naturel à moindre coût pour les clients du Nord-Est des États-Unis. Grâce à ces efforts, TransCanada pourra continuer d'assurer un approvisionnement fiable et sécuritaire de gaz naturel aux consommateurs de l'Ontario et du Québec.

Pour plus de détails sur l'analyse que le Conference Board du Canada a menée sur les retombées économiques du projet Oléoduc Énergie Est, cliquez ici.

Avec plus de 60 ans d'expérience, TransCanada est un chef de file dans le développement responsable et l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, dont des pipelines de gaz naturel et d'hydrocarbures liquides, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs de plus de 68 000 kilomètres, relié à presque tous les bassins d'approvisionnement de gaz naturel en Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus grands fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes avec une capacité de plus de 368 milliards de pieds cubes. Producteur indépendant d'électricité en pleine croissance, TransCanada est propriétaire d'installations qui produisent plus de 10 900 mégawatts au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe actuellement l'un des plus importants réseaux de distribution de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada se transigent aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir plus, visitez le www.TransCanada.com et suivez-nous sur Twitter @TransCanada ou sur blog.transcanada.com.

INFORMATIONS PROSPECTIVES

Le présent avis aux médias peut contenir certains renseignements de nature prospective, assujettis à des incertitudes et à des risques importants (de tels énoncés sont généralement accompagnés de mots tels que « prévoit », « s'attend à », « croit », « pourrait », « fera », « devrait », « estime », « a l'intention » ou d'autres termes similaires). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres et investisseurs éventuels de TransCanada des informations relatives à TransCanada et ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et des perspectives financières futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, en tant que tels, ne constituent pas une garantie des performances futures. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives, qui sont fournies à la date mentionnée dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les informations prospectives ou les perspectives financières à d'autres fins que celles prévues par leur utilisation. La société TransCanada n'est aucunement tenue d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, à moins que les lois ne l'exigent. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses présentées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez-vous reporter au Rapport trimestriel aux actionnaires du 30 juillet 2015 et au Rapport annuel 2014 déposés sous le profil de TransCanada sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov.

 

TransCanada
Relations avec les médias
Tim Duboyce/ Mark Cooper / Davis Sheremata
403.920.7859 ou 800.608.7859

TransCanada
Relations avec les investisseurs et les analystes
David Moneta / Lee Evans
403.920.7911 ou 800.361.6522