Énergie Est demeure la façon la plus sécuritaire de transporter du pétrole brut

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 5 nov. 2015) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé des ajustements au Projet Oléoduc Énergie Est, après avoir été à l'écoute des collectivités locales, des principales parties prenantes et de ses clients. L'entreprise modifiera sa demande pour Énergie Est, présentement déposée auprès de l'Office national de l'énergie, pour retirer du projet la construction d'un port au Québec. TransCanada maintient son engagement à garantir un approvisionnement en pétrole canadien aux raffineries Suncor et Valero, au Québec, à minimiser les impacts de l'oléoduc sur l'environnement, à faire en sorte que la sécurité des pipelines demeure une priorité, et à maximiser les retombées économiques du projet pour tous les Canadiens.

« L'annonce d'aujourd'hui démontre toute notre détermination à être à l'écoute afin de livrer un projet d'infrastructure vital qui produira des retombées économiques significatives dans toutes les provinces le long du tracé de l'oléoduc, » a affirmé Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Cet oléoduc sera conçu de manière sécuritaire et responsable tout en respectant notre engagement en termes de respect de l'environnement. Depuis plus de 60 ans, TransCanada a su démontrer qu'elle a la volonté et le savoir-faire pour construire des pipelines sécuritaires et fiables, afin de mieux servir les Canadiens. »

« Les oléoducs demeurent la façon la plus sécuritaire de transporter du pétrole brut, et celle qui produit le moins d'émissions de GES, » ajoute Girling. « En approuvant et en construisant l'Oléoduc Énergie Est, nous aurons la capacité de remplacer chaque jour l'équivalent de 1 570 wagons-citernes remplis de pétrole brut en direction de l'Est du Canada. »

Une récente étude confirme cette affirmation en concluant qu'Énergie Est changerait la manière de transporter le pétrole brut déjà en production, qui passerait du train à l'oléoduc (Navius Research, Rapport à la Commission de l'énergie de l'Ontario, août 2015).

Girling souligne qu'une fois le pétrole acheminé, Énergie Est sera directement relié aux raffineries du Québec et du Nouveau-Brunswick, permettant à celles-ci de profiter d'un approvisionnement en pétrole brut de l'Ouest canadien, sécuritaire et moins coûteux.

Des milliers de femmes et d'hommes contribueront à la conception et à la construction de cet important projet d'infrastructure. Selon un rapport du Conference Board du Canada publié en fin d'année dernière, le projet Énergie Est devrait créer une moyenne de 14 000 emplois directs et indirects à temps plein par année, partout au Canada, durant sa planification et sa construction et générer plus de 7 milliards $ en revenus fiscaux additionnels pour les gouvernements au cours des 20 prochaines années, en plus de contribuer au PIB du Canada à hauteur de 36 milliards $.

  • Plus de 4 000 emplois par année au Québec ainsi qu'en Ontario durant la planification et la construction, et 2,6 milliards $ en revenus fiscaux pour l'Ontario et 2 milliards $ pour le Québec.
  • Près de 3 000 emplois dans les Prairies et plus de 2 300 emplois au Nouveau-Brunswick seront créés chaque année durant la planification et la construction de l'oléoduc, en plus de centaines de millions de dollars en revenus fiscaux pour les collectivités locales durant des années à venir
  • D'autres retombées, en plus de celles mentionnées dans le rapport du Conference Board, comprennent les 250 emplois qui ont déjà été annoncés par GE Canada à Peterborough, pour la fabrication de moteurs électriques nécessaires au projet
  • 30 millions $ investis à ce jour en Ontario, dans le développement d'Énergie Est
  • Des contrats d'une valeur de 100 millions $ conclus avec plus de 250 fournisseurs québécois, au cours des trois dernières années

TransCanada soumettra à l'ONÉ ces amendements à la demande pour Énergie Est, y compris l'ajout des changements annoncés aujourd'hui, au cours du quatrième trimestre de 2015. Ce changement à la portée du projet de même que des ajustements à son échéancier devraient entraîner une mise en service en 2020, conditionnelle aux approbations réglementaires et à l'obtention des permis nécessaires.

Le Projet Oléoduc Énergie Est, dont la capacité est de 1,1 million de barils par jour, constitue un élément important parmi les projets de croissance de TransCanada, garantis sur le plan commercial, d'une valeur totale de 47 milliards de dollars. Cet important portefeuille de projets d'infrastructures énergétiques sous contrats, sujets aux approbations requises, connaîtra une croissance significative en termes de revenus, de liquidités et de dividendes, d'ici la fin de la décennie.

Forte de plus de 65 ans d'expérience, la société TransCanada est l'un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, y compris des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d'électricité et de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs qui s'étend sur plus de 68 000 kilomètres (42 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d'approvisionnement gazier nord-américains. TransCanada est l'un des plus importants fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz de 10,4 milliards de mètres cubes (368 milliards de pieds cubes). Productrice d'énergie indépendante en expansion, la société TransCanada possède, ou détient une participation, dans plus de 10 900 mégawatts de production d'énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe actuellement l'un des plus importants réseaux de pipelines de transport de liquides en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com et notre blogue pour en apprendre davantage, ou suivez-nous sur les réseaux sociaux et sur 3BL Media.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs sujets à des incertitudes et à des risques importants (ces énoncés sont généralement accompagnés de mots comme « anticipe », « s'attend à », « croit », « pourrait », « aura », « devrait », « estime », « prévoit » ou d'autres termes similaires). Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir, aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels, des informations relatives à TransCanada et à ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, par conséquent, ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, fournis à la date de leur mention dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à d'autres fins que leur but. La société TransCanada n'est aucunement tenue d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, sauf si la loi l'exige. Pour tout renseignement complémentaire sur la base des hypothèses présentées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez vous reporter au rapport trimestriel destiné aux actionnaires en date du 2 novembre 2015, ainsi qu'au rapport annuel 2014 de TransCanada déposés sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR à www.sedar.com et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov

 

TransCanada - Relations avec les médias:
Mark Cooper/Davis Sheremata/Tim Duboyce
403.920.7859 ou 800.608.7859

TransCanada - Relations avec les investisseurs
et les analystes:
David Moneta/Lee Evans
403.920.7911 ou 800.361.6522